Ca y est, nous avons entame notre migration vers le sud de l'Argentine !

Au depart de Buenos-Aires, nous avons pris un bus (encore !) qui nous a descendus en 19 heures a Puerto Madryn, porte d'entree de la Peninsule Valdes. Durant ce long trajet, le paysage n'etait compose que de pampa, grandes etendues herbeuses. De ci, de la, quelques estancias (fermes) viennent rompre la monotonie. Quelques guanacos (cousin du lama) et nandus (cousin de l'autruche) nous regardent passer nonchalamment.

P1030465

P1030466

Puerto Madryn est une station balneaire appreciee des argentins. Situee sur le Golfo Nuevo, cette ville fait tres lieu de vacances. Nous y trouvons un camping qui nous permettra enfin de retrouver notre habitat prefere, la tente.

P1030462 Puerto Madryn

Mais Puerto Madryn est surtout le point de depart pour aller sillonner la Peninsule Valdes, reserve naturelle inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO. Elle mesure 97 km de large sur 63 km de long et c'est le seul endroit continental du monde qui accueille des elephants de mer (otaries) avec des specimens de 6m de long pouvant peser jusqu'a 3 tonnes.

Nous partageons la location d'une voiture, car c'est le seul moyen de parcourir les 400 km de pistes, avec deux jeunes voyageurs rencontres dans le bus. Au passage si vous lisez ces lignes, salut a vous les Chouchous, Adeline et Laurent ! Peut-etre a bientot quelque part en Amerique du Sud, et bien sur sous la tente ;-)

P1030463 Puerto Pyramides, seule ville de la peninsule

Et la, commence la visite d'un zoo a ciel ouvert, avec des animaux en quantite, qui plus est dans leur habitat naturel. En plus des nandus, guanacos, vizcachas (cousin du lievre, enorme), nous avons la chance d'observer des pingouins par centaines, des elephants de mer et des lions de mer. Nous pouvons les approcher suffisamment pres pour apprecier leurs comportements. Impressionnant ! Ces images feront partie des souvenirs marquants de notre voyage.

Les images qui suivent sont specialement dediees au deux plus jeunes lecteurs de ce blog, Clement et Tristan.

P1030464 Ca, on ne sait pas ce que c'est !

P1030481

P1030467 La piste de la peninsule

P1030468

P1030469 Elephants de mer

P1030353

P1030470 Pingouins de Magellan

P1030471

P1030472

P1030473 Lions de mer. Monsieur courtise Madame.

P1030476 Les petits (noirs) viennent de naitre.

P1030477 Toute la colonie sur la plage.

P1030478

P1030479

Apres ces instants magiques, nous reprenons la route vers le sud, en direction d'Ushuaia, la ville la plus australe du monde, surnommee par les argentins ''el fin del mundo''. Et pour arriver a Ushuaia, nous devons passer en bateau le mythique detroit de Magellan qui relie le Pacifique Sud a l'Atlantique Sud, evitant aux navires de passer par le dangereux Cap Horn.

P1030480

P1030482

P1030483 Le detroit de Magellan

P1030484 Un des nombreux navires qui le traversent.

Apres les chaleurs equatoriales de la Malaisie, nous retrouvons enfin des temperatures plus fraiches, voire froides par moment. Il faut dire que nous ne sommes ''qu'a'' 1000km de l'Antarctique !

Le prochain message parlera certainement d'Ushuaia et des treks que nous envisageons d'y faire.

Et merci encore pour tous les commentaires que nous lisons toujours avec plaisir.

A bientot