Ca y est, nous y sommes, a Ushuaia !

C'est impressionnant de se savoir ici, au bout du bout du monde (meme si la terre est ronde...)

Le port et la ville nous semblent plutot agreables, meme si c'est tres touristique et commercial, particulierement dans la rue principale. Mais la rencontre de l'ocean et des montagnes enneigees est vraiment superbe. Il fait plutot froid (environ 10 degres en journee) et le temps change tres vite. Les fuegiens (habitants de la Terre de Feu) ont coutume de dire qu'il y a ici les 4 saisons dans la meme journee. Et c'est vrai !

P1030597

P1030598

P1030599

P1030600

On se prend a rever ! Nous nous renseignons sur le prix des departs en bateau pour l'Antarctique qui n'est plus qu'a 1000 km. En prix derniere minute, 3500 $ US par personne pour une dizaine de jours. Un peu cher tout de meme, cela restera encore un reve pour quelques temps.

Apres ces quelques heures passees a Ushuaia, nous prenons la route vers le Parc National de la Terre de Feu tout proche.

P1030601

Nous y avons trouve une nature intacte et pure, avec beaucoup d'animaux sauvages mais peu farouches : nombreux oiseaux, rapaces, lapins, zorros (renard), castors, etc...

P1030604 El señor zorro.

P1030606

P1030607

P1030608 Barrage construit par des castors

P1030610 El señor castor.

Et toujours de somptueux paysages entre ocean, montagnes et lacs, sculptes par d'anciens glaciers gigantesques (1200m de glace recouvraient la Terre de Feu lors de la derniere glaciation)

P1030602

P1030603

P1030605

P1030609

P1030611

Les nuits sont de plus en plus froides (surtout lorsque le vent du sud se leve) et, sous la tente, nous apprecions les duvets et les sous-vetements chauds que nous avions l'impression de transporter pour rien sous les precedentes chaleurs tropicales.

P1030563 Non, l'arbre ne vient pas de tomber !

Apres ces quelque jours passes au bout du monde, nous amorcons deja notre remontee vers le nord pour rejoindre Puerto Natales, au Chili, et le Parc Torres del Paine. Le prochain message sera peut-etre chilien.

Messages en reponse aux commentaires precedents :

Thierry : effectivement, les elephants et lions fouettent, mais il y avait tellement de vent que l'on s'en est a peine rendu compte.

Syssou : les argentins sont tres sympas et surtout patients vu notre niveau d'espagnol (les cours de Mme Martin sont un peu loin !)

Cece : et pourquoi pas rdv vers le Perou (ou en Bolivie, ou en Equateur, ou en Colombie). No sabemos todavía.

Clement : c'est vrai, c'est loin. Mais c'est beau et il y a plein d'animaux tres gentils et qui s'approchent tout pres de nous.

A bientot