Ca y est, nous voila de retour du Manaslu.

Un magnifique tour de 2 semaines qui a commence sous la pluie a Arughat (env. 700m), puis dans une vallee tres encaissee dont nous avons remonte la riviere, la Budhi Kandaki, jusqu'a sa source, pour arriver au pied des geants, dont le Manaslu (8163m), et leurs glaciers.

Avant de passer le col, nous nous sommes arretes a Samdo, dernier village avant la frontiere tibetaine, situe a 3875m. Nous avons sejourne chez Karsang, la responsable de l'association des femmes du village. Elles tissent des bandes multicolores de tradition tibetaine qui sont ensuite redescendues a Katmandou pour y etre assemblees et fabriquer des objets tels que sacs, coussins, trousses, etc... par l'intermediaire de l'association Samdo Avenir. Cet artisanat confectionne repart en France pour etre vendu par le biais d'associations ou de boutiques de commerce equitable telles qu'Artisans du Monde a Caen, ou revient a Samdo pour etre vendu dans une petite boutique du village aux trekkers de passage. Les benefices reviennent a la collectivite pour financer des projets tels que l'ecole, des toilettes publiques, etc...

Mais ces allers-retours Samdo/Katmandou sont difficiles car tout se fait a dos de chevaux ou de gens et necessitent 3 jours de marche en passant par un col a 5200m pour atteindre le premier village ou il y a une piste et des jeeps. Puis encore 2 jours de bus jusqu'a Katmandou. Ayant fait nous-meme ce trajet, on a pu se rendre compte de la difficulte de l'entreprise. D'ici quelques temps, 2 machines a coudre devaient etre acheminees afin que les femmes puissent confectionner les objets elles-memes.

Nous avons egalement pu voir la petite ecole et Nathalie a pu comparer les methodes de travail qui sont bien differentes.

Apres 2 jours passes dans le village, nous avons repris la route vers le col de Larke Pass que nous avons atteint en 2 jours. Ce col est a 5200m environ et etait encore bien enneige. Toute la montee puis la descente se font sous le regard de grands glaciers qui ont enchante nos yeux. Ambiance tres "haute montagne", froide mais rechauffee par un soleil tres ardent.

 

Des photos :

P1080431

Au depart, la vallee de la Budhi Kandaki est profonde et encaissee.

 

P1080435

Au passage, nous pourrions cueillir quelques feuilles de cannabis, qui pousse a profusion ici.

 

P1080437

 

 

P1080451

Prok (2400m), petit village en surplomb de la riviere, entoure de champs d'orge. Nous arrivons par hasard un jour de fete bouddhiste.

P1080461

Les jeunes spectateurs observent...

P1080462

... le concours de tir a l'arc, beni par le lama.

P1080465

P1080463

Tout le village est rassemble pour l'occasion. Les femmes apportent a manger et a boire.

P1080466

P1080469

La journee se termine par les traditionnels chants et danses tibetains.

 

P1080485

Un chorten a l'entree de chaque village de la vallee.

P1080489

Le stupa du village de Lho (3200m), tres colore au milieu des maisons en pierres.

P1080490

Au-dessus du village de Lho, le monastere sous le regard du Manaslu (8163m).

P1080492

P1080499

Pause au village de Shyala.

 

P1080512

"Marmota Himalayana", plus grosse que ses cousines des Alpes et au cri different (moins strident). Elles sont tres nombreuses a partir de 3500m.

 

P1080516

Le glacier de Pungen, au pied duquel nous avons bivouaque.

P1080521

Bel environnement pour planter la tente (a gauche, devant la cabane) a 4000m, au pied du Manaslu et de l'Himal Chuli.

 

P1080527

 

P1080533

P1080538

Primeveres d'altitude.

 

P1080544

Le village de Sama, au pied du glacier du Manaslu.

P1080545

Le glacier du Manaslu.

 

P1080547

La vallee s'est ouverte et nous arrivons a Samdo, aux portes du Tibet, a 3875m.

 

P1080550

A Samdo, vu de la fenetre de notre logis.

 

P1080553

La maison de Karsang ou nous etions loges.

P1080558

Le village de Samdo, village tibetain dont les premiers habitants sont arrives dans les annees 60, fuyant l'occupation chinoise du Tibet.

P1080565

Une des femmes du village et son metier a tisser.

 

P1080571

Fred apprend "Ipoytaitaiye" a Pasang, la fille de Karsang.

 

P1080577

Les femmes du village sont fieres de montrer leur production devant un de leurs metiers a tisser.

 

P1080589

Visite de l'ecole, en plein air car il y a du soleil aujourd'hui. La classe a lieu de 10h a 15h, du dimanche au vendredi midi (le samedi correspondant a notre dimanche). Les 17 eleves sont repartis en 2 classes, les petits et les grands, avec un enseignant pour chacune.

P1080590

La classe des petits.

 

P1080595

La classe des grands.

 

P1080603

Iris d'altitude.

 

P1080611

L'equivalent de notre bouquetin, appele ici "Blue Montain Sheep".

 

P1080619

Montee vers le Larke Pass, entoures de glaciers.

P1080622

P1080637

P1080643

Il fait froid et la neige est encore bien presente.

P1080644

P1080647

Arrives au col, le Larke Pass, 5200m.

P1080652

En descendant du col, le spectacle continue.

P1080659

P1080662

Les rhododendrons en fleurs reapparaissent vers 3000m.

 

Et maintenant ?

En redescendant de ce tour du Manaslu, nous sommes arrives a Dharapani, point de jonction avec l'itineraire des Annapurnas que nous avions prevu d'emprunter pour continuer vers l'ouest. Mais apres exactement 59 jours de marche, sans compter les jours de repos, nous sommes vraiment fatigues. Fatigues physiquement, les sacs semblent de plus en plus lourds, surtout pour Fred, et meme les jours de repos ne sont plus reparateurs. De plus, la nourriture quasiment sans viande ni fruit nous a fait perdre quelques kilos, ce qui n'aide pas vraiment a la recuperation physique.

Nous avons deja vecu tellement de beaux moments dans des regions non touristiques, avec de belles rencontres, nous permettant d'approcher un Nepal authentique et avons traverse de tels lieux mythiques de haute montagne, de paysages magnifiques, qu'on ne se sent pas le courage, moral et physique, de poursuivre cette traversee pour nous rendre dans le Dolpo. D'autant que les temperatures dans les basses vallees que nous serions obliges de rejoindre sont de plus en plus elevees.

Et puis le Dolpo etant une region tres peu habitee, nous serions obliges de porter 4 a 5 jours de nourriture dans les sacs, ce que nous ne nous sentons plus capables de faire.

Donc nous avons decide de redescendre a pied en 2 jours a Besi-Sahar, d'ou nous avons pris un bus pour rejoindre Katmandou.

Nous arretons donc ici notre traversee qui n'en aura ete finalement qu'une demie. Meme si nous sommes un peu decus de ne pas avoir ete au bout de notre projet, nous sommes tout de meme heureux de ce que nous avons vecu. Nous nous reposons quelques jours a Bodnath avant d'envisager la suite du voyage, peut-etre vers l'Inde pour laquelle nous avons les visas.

A bientot donc pour la suite...