Nous avons donc quitte El Chalten pour rejoindre Bariloche. Le voyage en bus s'est encore deroule au milieu d'un environnement desertique. Mais arrives a Bariloche, nous avons constate un changement radical : cette region ressemble beaucoup a nos Alpes, notamment a la Suisse. De grands lacs bleu turquoise, des forets de sapins, des chalets en bois, etc...

Les lieux sont assez touristiques et Bariloche attire les visiteurs egalement l'hiver pour ses stations de ski. Mais nous avons eu la chance d'arriver hors saison et l'endroit etait plutot calme. Et il faut dire que les paysages sont extraordinaires. Nous avons donc decide d'effectuer le ''circuit des 7 lacs'' avec une voiture de location pendant 2 jours. Les photos suivantes sont un apercu de ce que nous avons pu observer, une multitude de lacs (en verite plus que 7) entoures de montagnes verdoyantes.

P1040309

P1040311 La ville de Bariloche et le lac Nahuel Haupi

P1040312

P1040313

P1040314

P1040315

Sur le chemin du retour, nous avons pu admirer de loin le volcan Lanin (3776m) au milieu de paysages redevenus plus arides et rocheux.

P1040316

Puis nous avons quitte Bariloche pour reprendre notre route vers le nord, en direction de Mendoza ou nous n'avons pas sejourne, preferant obliquer directement vers les Hautes Andes. Nous sommes arrives a Puente del Inca, lieu de depart de randonnees vers le massif de l'Aconcagua.

Alors que nous avions prevu un trek de 3 jours qui devait nous mener au pied de la face sud, nous avons eu la desagreable surprise d'apprendre a l'entree du parc national que le permis de trek pour passer 1 a 3 nuits dans le parc, en bivouac, coutait 380 pesos par personne (soit environ 80 euros), ce qui nous parait completement exagere pour avoir le droit de marcher dans la montagne.

Nous avons donc fait une journee de ''ballade'' ou nous sommes tout de meme montes au Cristo Redentor, a 4000m, frontiere avec le Chili. Nous avons egalement pu decouvrir le Puente del Inca, pont naturel utilise par les Incas pour franchir un rio, et recouvert d'eaux sulfureuses. Et pour 10 pesos, nous avons tout de meme eu le droit de penetrer dans le parc pour aller admirer l'Aconcagua, mais de loin !

L'Aconcagua, point culminant de la cordillère des Andes et surnommé le ''colosse de l'Amérique'', est situé à treize kilomètres de la frontière chilienne. Il s'élève à une altitude de 6962 mètres et domine un vaste parc provincial protégeant des espèces animales typiques de la cordillère, en particulier le condor des Andes et le guanaco, ainsi qu'une végétation rare et fragile. En effet, le climat est aride et la couverture neigeuse ténue, malgré l'existence de quelques glaciers modestes.

P1040323 El Puente del Inca

P1040326 Depuis le Cristo Redentor

 P1040327

P1040329 L'Aconcagua

P1040330

Dans le parc, nous avons utilise les reliefs pour marquer notre 7eme mois de voyage. Merci a Pierrot pour l'idee !

 P1040328 7 mois de voyage sur fond d'Aconcagua !

Nous avons repris notre route le long de la Cordillere dans un paysage desertique et lunaire et nous sommes arretes a Barreal, veritable oasis de verdure et de fraicheur, situe entre la Cordillere et la Pre-Cordillere. La temperature est tres elevee en journee, nous sommes loin des rigueurs patagoniennes (30 a 40 degres).

Barreal est un village tres paisible et nous retrouvons enfin une Argentine qui nous semble plus authentique et moins europeenne. Nous y avons loue des velos pour decouvrir les alentours.

P1040332 Paysages desertiques sur la route vers Barreal

P1040333

P1040334 Entree de ''l'oasis'' - Barreal

Le village est entoure de cultures maraicheres et d'arbres fruitiers. Les recoltes de pommes sont en cours et le raisin en abondance va etre vendange dans 2 a 3 semaines.

P1040353

P1040338

P1040339

P1040340 Les sommets de la Cordillere culminent au loin entre 5000 et 6000 m.

P1040345 Vieilles maisons en adobe, melange de terre et de paille.

P1040351 Il fait tres chaud !

P1040364

Au milieu de ces chaudes immensites, alors que nous cherchions un peu d'ombre pour une pause pique-nique, nous avons rencontre un gentil papi argentin qui nous a propose la fraicheur de la tonnelle de sa maison au milieu des vignes. Apres degustation sur place, nous sommes repartis avec un sac plein de peches, raisin et figues. Merci Monsieur de votre accueil simple mais bien rafraichissant a ce moment torride de la journee !

P1040354 Le havre de fraicheur.

P1040354

Apres cette halte paisible a Barreal, nous reprenons prochainement notre route vers le nord, vraisemblablement a destination de Tucuman, Cafayate, Salta, selon les liaisons disponibles de bus.

Merci encore pour tous les commentaires ou les mails qui nous font toujours plaisir.

A bientot !