Nous voici arrives a El Chalten, un village recent, fonde dans les annees 80, essentiellement pour accueillir les randonneurs et grimpeurs desireux d'aller admirer les merveilleux et mythiques massifs du Fitz Roy et du Cerro Torre. De la partent de nombreux sentiers permettant de se rendre au pied de ces geants de granit, voire, pour certains, d'aller les escalader.

P1040200 El Chalten

C'est ce que nous avons fait (les admirer, pas les escalader) et nous avons eu une chance extraordinaire que peu de visiteurs ont, celle de voir le Fitz Roy et le Cerro Torre sans aucun nuage, sur fond de ciel bleu, et il faut dire qu'ils sont a la hauteur de leur reputation. Souvent les nuages recouvrent les sommets et les points de vue sont quelque peu bouches. Mais la nature nous a fait un cadeau exceptionnel, a croire qu'elle a aussi decide de celebrer l'anniversaire de Fred.

C'est en compagnie de Pierrot, un ami egalement amoureux de montagne qui nous a rejoint en Amerique du Sud pour quelques temps, que nous avons donc rechausse nos godillots pour partir a la conquete des chemins.

Peu d'interet de raconter en details nos randos, les images qui suivent se suffisent a elles-memes.

Tout d'abord le Cerro Torre

P1040201 Le Cerro Torre - 3102m

P1040203 Le Lago Torre

P1040204 

P1040205 Le glacier au pied du Cerro Torre

Puis le Fitz Roy

P1040206 Marche d'approche

P1040208 Le Fitz Roy - 3405m

P1040209 Le Lago de los Tres

P1040210 Le Lago Sucia

P1040211

Apres ces quelques ''mises en jambes'' d'une journee chacune, nous avons entrepris de faire un trek de 4 jours en bivouac pour effectuer une grande boucle. Apres une journee de marche, nous avons plante nos tentes dans un campamiento. Le lendemain nous attendait une difficulte que nous n'avions pas prevue et que les gardes du bureau du parc ou nous sommes alles nous enregistrer ne nous ont pas signalee : le passage a gue sans pont d'un torrent emanant directement d'un glacier. L'eau a 3 degres environ faisait de nombreux lits avant de se jeter dans un lac. Malgre la temperature, nous avons pu traverser pieds nus, non sans mal, les ruisseaux secondaires, l'eau montant parfois jusqu'aux genoux. Mais le lit principal etait profond et le courant assez puissant. Apres quelques tentatives infructueuses, douloureuses car le froid nous engourdissait les jambes et l'eau pouvant monter jusqu'a la taille, nous avons decide de renoncer et de rebrousser chemin pour retourner planter les tentes au campement.

Bien nous en a pris car nous avons rencontre deux personnes qui avaient reussi a passer le torrent le matin et qui nous ont dit qu'elles avaient renonce plus haut a cause de la traversee du glacier qu'elles avaient jugee trop perilleuse. Ces difficultes auraient pu etre evitees en partant tres tot le matin (torrent moins puissant, moins d'eau et glacier plus solide car durci par le froid de la nuit) mais le personnel du parc ne nous avait pas prevenu. Au contraire, l'un d'entre eux nous a meme affirme qu'il n'y aurait aucun probleme sur le chemin. C'est pourquoi apres une bonne nuit reparatrice nous sommes repartis sur nos pas et avons ecourte notre periple qui n'aura dure que 3 jours au lieu de 4. Mais cette escapade nous a tout de meme permis de decouvrir d'extraordinaires paysages de haute montagne.

P1040212 L'eau de la montagne est partout potable

P1040213 De beaux lichens decorent les roches

P1040214 Le Lago Toro. Au fond en haut , le Col del Viento que nous aurions du franchir apres le passage a gue du torrent emanant du glacier.

P1040215

P1040216 Vue d'ensemble depuis le Cerro Tumbado.

P1040217

P1040218 Retour vers El Chalten

A El Chalten, nous avons decide d'aller rendre visite a une famille rencontree par Celine lors de son voyage de l'annee derniere et dont elle nous avait donne l'adresse. Cette famille nous a accueillis avec une chaleur extraordinaire. Nous avons passe deux soirees inoubliables dans leur modeste demeure pendant lesquelles nous avons pu ameliorer notre espagnol autour d'une ''parilla'' (barbecue) arrosee de ''vino tinto'' argentin.

P1040220 La parilla d'Antonio

Merci encore a Lucrecia y Antonio ! Nous aussi nous vous garderons dans notre coeur !

La tete pleine de ces magnifiques images et moments, depart prochain pour Bariloche, 1000km environ plus au nord (30h de bus !) d'ou nous deciderons de la suite de notre programme en Argentine.