Ces quelques jours passes a El Calafate nous ont permis de decouvrir cette ville et son environnement d'une maniere differente. Habituellement, les visiteurs n'y font qu'une courte halte, le temps d'aller admirer le Glacier Perito Moreno (voir message precedent).

Ayant du y sejourner plus longtemps pour y attendre Pierrot, nous avons eu le temps d'assister aux festivites annuelles qui ont lieu ici. Concerts, rallye d'automobiles anciennes, courses pedestres, asado popular (barbecue geant), concours de rodeo, etc...

En plus des concerts du soir, nous optons pour le rodeo. Public local et ambiance authentique contrastent avec l'environnement commercial du centre ville. Pas de touristes dans les gradins. Nous arrivons pour la finale et le spectacle est tres impressionnant. Chevaux et cavaliers font parfois des culbutes spectaculaires. Le cheval est tres present en Argentine et les cavaliers sont de vrais artistes.

P1040039

P1040040

Nous nous remettons de ces emotions en utilisant notre parilla perso, barbecue dont sont equipes tous les emplacements du camping. Les argentins sont des pros du barbecue et l'on trouve ces parillas un peu partout dans le pays. Nous nous faisons donc griller un bon steak, la viande etant vraiment tres bonne et peu chere.

P1040041 La parilla fume.

El Calafate se situe au bord du Lago Argentino, le plus grand lac d'Argentine et le 3eme plus grand d'Amerique du Sud. Non loin se situe la Laguna Nimez, une reserve ornithologique que nous avons decide d'aller arpenter. La encore, nous pouvons y voir de nombreux oiseaux, dont des flamants roses, des cygnes a col noir et autres canards. Avec les chevaux, on se croirait en Camargue, sauf que nous sommes entoures des eaux turquoises du lac et des montagnes enneigees au loin. Les couleurs sont splendides sous le ciel bleu et le soleil qui descend a l'horizon.

P1040042

P1040043

P1040045

P1040044 El Calafate vue de la lagune.

A quelques kilometres d'El Calafate se trouve un site occupe il y a 4000 ans par des indiens Telhueches qui y ont laisse des peintures rupestres. Nous faisons donc une quinzaine de km aller-retour sous un beau soleil et dans le vent de la steppe. On se croirait seuls au monde, le long de l'immense Lago Argentino. Une courte visite nous permet d'approcher quelques peintures decouvertes par Moreno (Francisco Pascacio Moreno, né à Buenos Aires en 1852 où il y est mort en 1919, est un naturaliste et explorateur argentin qui a decouvert, entre autres, le glacier qui porte son nom)

Ce n'est pas Lascaux mais pas mal quand meme dans ce somptueux decor.

P1040047 L'emplacement du site

P1040048 Quelques-unes des peintures.

Autre chose typique en Argentine, un nombre incroyable de vieilles voitures, notamment francaises. Les R6, R12, 504, 4L, etc... souvent deglinguees, parfois super retapees, cotoient les pick-ups neufs et les voitures modernes, dont beaucoup de marques francaises.

P1040046 Une pensee pour notre vieille R6.

P1040019 La R12.

Nous quittons El Calafate vendredi prochain pour rejoindre El Chalten (3 ou 4 heures de bus) afin de rechausser nos godillots de rando et de decouvrir le Fitz Roy, le Cerro Torre et les nombreuses montagnes de cette partie de la Patagonie. Le prochain message sera donc certainement dedie a ces splendeurs.

A bientot.