Apres les moments de calme vecus sur l´ile de Penang, nous voici partis en direction de Kuala Lumpur, la capitale de la Malaisie. Non pas que nous soyons particulierement friands des ambiances des grandes villes, mais nous y avons un avion pour Buenos Aires et il serait dommage de ne pas voir les buildings, dont les fameuses tours Petronas, ainsi que l´ambiance de cette capitale asiatique.

Nous quittons donc Penang par Georgetown, cette fois-ci en ferry, d'ou nous apercevons le fameux pont le plus long d'Asie par lequel nous sommes arrives. Puis nouveau voyage en bus depuis Butterworth qui dure 5h pour arriver a Kuala Lumpur.

P1030267

Kuala Lumpur

Tout d'abord, une ''grande'' ville au vrai sens du terme, toute en hauteur a cause des nombreuses tours dont elle est parsemee, dont les fameuses tours Petronas, les plus hautes du monde jusqu'en 2004 qui, la nuit, prennent des allures feeriques grace a de savants eclairages.

P1030268

P1030269

P1030314

Les tours Petronas

P1030272

P1030274

P1030273

Et puis surtout une ville cosmopolite ou se cotoient sans heurt apparent des nombreuses communautes aux confessions differentes. Alors que la religion officielle en Malaisie est l'Islam, on rencontre au hasard des rues des mosquees, bien sur, mais aussi des temples hindous, chinois et des eglises catholiques. Tout est en acces libre et nous avons meme pu assister a un office dans une des mosquees.

P1030279

P1030276 Mosquee

P1030277 Temple hindou

P1030278 Temple chinois

P1030280 Eglise catholique

Ensuite, une ville marchande. Dans les quartiers chinois et indiens, le commerce est roi, d'innombrables vendeurs d'articles contrefaits, vetements, lunettes, montres, etc..., de nombreuses echoppes pour se restaurer sur le trottoir. Puis un immense centre commercial ultra-moderne au pied des tours Petronas ou l'on trouve toutes les grandes marques mondiales de la mode, des parfums, maroquinerie, restauration, etc...

P1030270

Enfin une ville (tres) (trop) bruyante que nous quitterons sans regret par pitie pour nos oreilles. Haureusement, d'immenses parcs amenages au coeur de la ville nous ont permis de trouver un peu de tranquillite. Et puis, l'humidite ambiante commence a nous peser. Il pleut quasiment tous les jours depuis 2 semaines, le ciel est rarement bleu. Serions-nous plutot faits pour les grands espaces aeres ?

Ah, au fait ! encore des petites betes locales, cette fois urbaines : des rats et des cafards que nous avons vus a plusieurs reprises dans la rue, ou traverser les cuisines et terrasses de resto. Sympathiques !!

Nous quittons l'Asie en avion depuis l'aeroport ultra-moderne de KL direction Buenos Aires : 23h de vol avec escale technique au Cap en Afrique du Sud. En fait nous revenons sur nos pas car l'avion ne traverse pas le Pacifique mais revient en arriere par les oceans Indien et Atlantique. Nous remontons ainsi le temps : alors que nous avions en Asie 6 ou 7 heures d'avance sur la France, nous aurons en Argentine 4 heures de retard.

Nous fetons notre 5eme mois de voyage.

P1030275

Adieu l'Asie, ou plutot ''au revoir'' car notre passage sur ce continent depaysant appellera certainement d'autres voyages. Il y a encore beaucoup a y decouvrir.

Bonjour l'Amerique Latine !