Avant tout, nous souhaitons une bonne et heureuse annee 2011 a tous les lecteurs de ce blog. Qu'elle soit pour vous pleine de bonheur, de rencontres et de decouvertes, au bout du monde ou au coin de la rue.

-----------------------------------

Pour quitter ce doux pays qu'est le Laos nous avons pris un bus entre Pakse (Laos) et Ubon-Ratchathani (Thailande). Le passage de la frontiere s'est fait facilement et notre choix a ete de repartir vers Bangkok, toujours en bus, ou nous avons enchaine directement par un train direction le sud-ouest de la Thailande.

P1030142

Les trains thailandais (en tout cas celui-ci) ont comme avantage de ne pas etre soporifiques. Depart de BKK a 17h00, arrivee a 9h00 le lendemain matin. Vu comme ca, on pourrait dire que la nuit a ete bonne. C'est sans compter sur le bruit incroyable que faisait ce train. Nous sommes loin des supensions de nos trains francais. De plus, quelle que soit l'heure, jour ou nuit, a chaque arret (et ils sont nombreux), une ribambelle de vendeuses montent a bord pour proposer diverses nourritures. Enfin, les lumieres du wagon restent allumees toute la nuit.

Ceci fait que nous arrivons a destination sans avoir beaucoup dormi, et, cerise sur le gateau, sous la pluie. Nous debarquons a Trang et empruntons un mini-van en direction de Pakbara, embarcadere pour les iles.

Toujours sous la pluie, nous empruntons un bateau qui, en 1h00, nous conduit sur l'ile de Tarutao (Ko Tarutao), et nous nous retrouvons enfin dans le decor de carte postale que nous attendions. La pluie s'est calmee et nous avons quelques minutes pour monter la tente avant que l'orage ne reprenne !

Ko Tarutao est une ile faisant partie d'un parc national ou les constructions sont interdites. Il n'y a que quelques bungalows quasi vides, quelques tentes, dont nous, une "cantine" ou se restaurer, tres peu de monde et .............. pleins de bebetes.

P1030143

Le lendemain, le soleil se montre enfin et nous pouvons decouvrir les contrastes feeriques qu'offrent le sable blanc, la mer emeraude et le ciel bleu.

P1030145 Vue depuis la tente.

P1030146

P1030147

Les bebetes :  Cette ile est sauvage, pas peuplee par l'homme, donc c'est le paradis des betes en tout genre, avec, dans l'ordre croissant de taille :

- les micro-meduses : invisibles, pas douloureux a long terme, mais occasionnant parfois des dizaines de petites piqures lorsque vous vous baignez.

- les minuscules mouches de sable : les plus sournoises. Elles attaquent en nombre lorsque vous vous sechez sur le sable apres le bain. On ne ressent pas grand chose sur le moment mais les demangeaisons arrivent dans la nuit. Redoutables !

- les moustiques : ca, on connait, on s'en protege, mais assez casse-pieds quand meme.

- les mini-crabes : les plages sont jonchees de petits crabes blancs qui creusent leurs trous dans le sable. Inoffensifs, ils sont plutot trouillards, mais ils sont redoutables pour les tentes. Nous avons retrouve une cinquantaine de trous dans le tapis de sol que nous avons passe 3 heures a reboucher avec des rustines. En meme temps, il ne faut pas leur en vouloir, nous etions un peu des intrus. Mais quand meme .....

- les serpents : histoire d'une trouille : Nat marchait tranquillement quand elle voit un serpent tomber a ses pieds, se laissant choir de l'arbre au-dessus d'elle. Pas de photo de la bestiole, mais un beau serpent vert fluo. Nous ne saurons pas s'il etait inoffensif ou pas.

- les oiseaux : kalaos, oiseaux du paradis, etc... Pas dangereux mais bruyants...

- les singes : une quantite incroyable de singes habitent l'ile. Ils rodent autour des tentes en essayant de les ouvrir pour trouver de la nourriture. Ne surtout rien laisser a manger a l'interieur. Pas agressifs mais il convient de laisser une distance de securite.

- les ecureuils : un enorme ecureuil d'environ 1m. Il s'agit certainement d'ecureuils volants.

- les varans : egalement tres nombreux sur l'ile. Lors d'une ballade nous en avons vu un d'environ 2m de long. Ils ne se laissent pas trop approcher, et on n'a pas tres envie non plus. La photo ci-dessous n'est pas prise par nous, celui que l'on a vu etait trop loin.

Varan

P1030148

Nous avons egalement pris un canoe et avons remonte la mangrove jusqu'a une grotte dans laquelle nous penetrons, entoures de stalactites, le plafond parseme de chauve-souris qui s'envolent a la lueur de nos frontales (pas de photo a cause de l'ambiance trop humide que l'appareil n'aurait pas aimee).

P1030149

P1030150

En conclusion, une ile magnifique, quelque peu hostile pour les occidentaux que nous sommes, mais qui restera gravee dans nos memoires par son aspect sauvage.

Nous quittons ensuite Ko Tarutao pour Ko Lipe, autre ile moins sauvage ou nous allons passer Noel. Cette ile est plus tranquille, plus touristique mais sans exces. Nous decidons de prendre un peu plus nos aises et trouvons un bungalow a un prix tres abordable, a 20m de la mer ou nous passerons un reveillon agremente d'un poisson grille et d'une biere (meme 2).

Le 25 decembre se passe sur la plage, dans une eau a 30 degres.

P1030169

P1030144

P1030151 Le 25 decembre !

Nous allons egalement visiter quelques iles au alentours, dont Ko Adang qui offre des vues magnifiques sur Ko Lipe et sur les fonds marins que nous avons explores avec masque et tuba. De nombreux poissons de toutes les couleurs, mais malheureusement de moins en moins de coraux, abimes par la peche a l'explosif, les ancres des bateaux, le tsunami de 2004 et le vent assez violent qui souffle par ici parfois.

Ci-dessous, la toute petite ile de Ko Lipe vue depuis les hauteurs de Ko Adang.

P1030153

P1030152

---------------------------

Apres ces "vacances de Noel", nous quittons la Thailande pour rejoindre la Malaisie. Nous prenons le bus pour Penang qui est une ile reliee au continent par un des plus longs ponts d'Asie, et sa capitale Georgetown.

Cette grande ville offre une variete ethnique importante et un melange culturel et religieux remarquable. De nombreuses mosquees, temples et eglises se cotoient sans heurt apparent. Buildings et quartiers traditionnels chinois, indien, post-colonial forment un ensemble heteroclite qui vit en bonne harmonie.

P1030154

P1030155

P1030156

P1030157

P1030158

Nous y passons notre reveillon du jour de l'an, dans une ambiance populaire au milieu de familles malaises, dans un "resto" en plein air, avec orchestre amateur et lacher de ballons.

P1030160

P1030171

Le 1er janvier, nous nous rendons a l'extreme nord-ouest de l'ile, dans un village cotier a l'entree d'un parc national couvert de foret tropicale. Il fait tres chaud et humide, et nous decidons d'aller visiter une ferme a papillons afin de decouvrir de pres les especes du milieu dans lequel nous sommes. Outre de magnifiques papillons, nous avons un apercu de ce qui nous entoure mais que nous ne voyons pas souvent et c'est tant mieux (voir photos ci-apres).

P1030161

P1030163

P1030164

P1030165

Phasme prenant l'apparence de son habitat (ici une feuille)

P1030166

Puis nous prenons notre courage a 2 mains pour une rando dans la foret cotiere, au milieu peut-etre de ses gentilles bestioles (que nous ne verrons pas, heureusement) et sous une chaleur accablante d'humidite. Nos seules compagnons visibles seront les singes. Nous decouvrons encore de belles plages de sable blanc et de magnifiques criques.

P1030167

P1030170

Encore quelques jours en Asie, avant de rejoindre Kuala-Lumpur pour une nouvelle grande etape, l'Amerique du Sud, que l'on rejoindra par avion le 09/01, et d'ou sera certainement poste le prochain message.

A bientot.